La SCPI (société civile de placement immobilier) est un produit financier permettant d’investir autrement dans la pierre. En effet, le placement s’effectue à travers une société de gestion dédiée. Cette dernière propose aux investisseurs d’adhérer à des portefeuilles comportant divers biens immobiliers. Ainsi, vous deviendrez en partie propriétaire d’un ou de plusieurs immeubles en location. 

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) font actuellement partie des actifs financiers les plus appréciés des épargnants français. Cet engouement s’explique notamment par la confiance inébranlable des investisseurs privés dans l’immobilier. 

En effet, la pierre est traditionnellement considérée comme une valeur sûre en matière de placement. Ainsi, les particuliers privilégient souvent cet investissement. Toutefois, la détention de biens immobiliers requiert généralement un capital de départ conséquent. De plus, les charges connexes ne sont pas forcément abordables pour tous les budgets. 

La SCPI permet justement de surmonter ce blocage inhérent aux placements immobiliers classiques. Contrairement à ces derniers, cette formule vous donne la possibilité d’acquérir des parts d’immeubles à moindre coût. Vous serez ainsi propriétaire du bien loué au même titre que plusieurs associés. 

Chaque gestionnaire d’actifs peut proposer une grande variété de locaux dans son portefeuille. Il s’agit souvent de bureaux ou d’espaces à caractère commercial. Certains acteurs du secteur permettent également d’investir dans des établissements spécialisés comme les EHPAD, les cliniques, les écoles, etc. 

Qu'est-ce qu'une SCPI ?
Source : Shutterstock.com

Comment ça marche une SCPI ?

Le loyer est la principale source de revenus d’une SCPI. Ainsi, l’idée consiste à acheter des biens immobiliers à plusieurs et de les proposer ensuite à la location. Ce système permet aux associés d’obtenir une rémunération proportionnelle à leur investissement initial. En d’autres termes, vous toucherez plus d’argent, si vous possédez plus de parts. 

Concrètement, les fonds des investisseurs seront transformés en biens immobiliers (bureaux, immeubles, centre commercial, etc.). La SCPI récoltera ensuite les sommes versées par les locataires. Elle se chargera enfin de redistribuer les loyers aux épargnants, souvent tous les trimestres. 

Dans la pratique, la société de gestion s’occupe de l’acquisition, de l’entretien et de l’éventuelle vente de biens inclus dans son portefeuille. De votre côté, vous aurez seulement à payer des frais d’adhésion pour accéder à cette offre. Vous pourrez ensuite acheter autant de parts que vous souhaitez.

Par ailleurs, la gestion d’actifs implique généralement un coût non négligeable. Ainsi, la prestation du gestionnaire vous sera également facturée. Néanmoins, les acteurs du secteur proposent le plus souvent un tarif forfaitaire. Vous serez donc informé de ces charges avant la souscription de l’offre. 

Pourquoi faire une SCPI ?

La SCPI se démarque notamment par la mutualisation des risques et la diversification des placements. En effet, la détention de biens immobiliers en propre expose le propriétaire aux non-paiements. Vos revenus seront donc suspendus si les locataires refusent ou sont incapables de s’acquitter du loyer. 

Dans une SCPI, l’impact de ce problème sera partagé avec tous les autres associés qui sont copropriétaires de ces biens. De plus, il est assez improbable que tous les locataires des actifs du portefeuille cessent simultanément de payer leurs loyers. 

Pourquoi faire une SCPI ?
Source : Shutterstock.com

Quels sont les risques des SCPI ?

En dépit de leurs points forts, les SCPI ne sont pas pour autant exemptes de risques. Elles sont notamment sensibles aux problèmes conjoncturels, comme l’immobilier en général. En cas de crise, les biens proposés pourraient ne plus être remplis. Le cours des loyers sera par ailleurs à la baisse. De plus, les risques d’impayés seront particulièrement élevés. 

Néanmoins, ces produits financiers se sont montrés plutôt résilients face à la crise du Covid-19. Cette tendance est assez encourageante pour les investisseurs potentiels. En revanche, les frais liés à ce type de placement sont souvent élevés. Ils incluent le prix d’achat des parts, les taxes, les commissions et autres frais de gestion.

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here