L’entreprise privée est généralement identifiée par opposition aux organismes d’État, aux services publics… Toutefois, ses caractéristiques ne sont pas maîtrisées pour autant. Néanmoins, cette logique vous permettra déjà d’appréhender la particularité de cette entité juridique. 

Qu’est-ce qu’une entreprise privée ?

Une entreprise se définit comme étant une unité économique créée pour fournir des biens ou services. Elle se réfère à une stratégie et à des objectifs définis par un entrepreneur ou un directoire. L’entreprise privée, quant à elle, introduit la notion de propriété dans ce schéma. Elle appartient en effet à des personnes physiques ou éventuellement morales. 

Quel est son but ?

Le premier objectif d’une entreprise privée est de réaliser des profits à travers les biens ou services proposés. Il s’agit ainsi d’une organisation à but lucratif. Autrement dit, elle travaille au quotidien pour dégager des bénéfices. 

Concrètement, l’entreprise privée s’efforce d’encaisser des liquidités supérieures à ses dépenses. Elle pourra ainsi faire fructifier les capitaux investis dans son activité. Cette situation se mesure notamment à travers les ventes et l’équilibre des comptes. 

Toutefois, dans la pratique, une entreprise n’est pas forcément rentable. Elle peut aussi perdre de l’argent avec un chiffre d’affaires (entrée) inférieur aux coûts (sortie). Néanmoins, cette anomalie n’affecte en rien le but initial de l’organisation. 

Qu'est-ce qu'une entreprise privée ?
Source : Shutterstock.com

Quelle est la différence entre une entreprise privée et publique ?

L’origine du capital de la structure permet de distinguer une entreprise privée d’une entreprise publique. Dans le premier cas, les fonds proviennent d’un ou de plusieurs investisseurs privés en quête de profit. Ainsi, la participation au capital est fermée et les bénéfices reviennent aux propriétaires. 

Dans le second cas, le capital appartient en totalité ou en majorité à une personne publique. Cette expression englobe l’État, les organismes publics, les collectivités locales, etc. Plus complexe, ce type de structure peut viser la rentabilité pour assurer sa pérennité, alimenter les caisses publiques…

Parfois, les sociétés ouvertes (cotées en Bourse) sont aussi considérées comme des entreprises publiques. Cette appellation s’explique par leur capital non exclusif, c’est-à-dire accessible à tous. 

Quels sont les différents types d’entreprises privées ?

Il n’est pas évident de dresser une liste exhaustive des différents types d’entreprises privées. En effet, leur classification dépend foncièrement du critère considéré. Ces structures peuvent être différenciées par leur statut juridique, leur objet social, leur organigramme, etc.

Il est notamment possible de les classer en deux grandes catégories : l’entreprise individuelle et la société (entreprise personne morale). Le premier type peut aussi se décliner en EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée). Dans les deux cas, l’activité économique est exercée à titre personnel par l’entrepreneur. Il est à la fois investisseur, décideur, travailleur…

La société, en revanche, implique la création d’une personne morale représentant le ou les participants au capital. Dans ce cas, un statut est nécessaire pour définir la distribution des parts sociales, des responsabilités, des pouvoirs décisionnaires, etc. 

Selon le statut juridique choisi, l’établissement peut prendre la forme d’une :

  • Société en nom collectif (SNC) ;
  • Société civile professionnelle (SCP) ;
  • Société anonyme (SA), société par actions simplifiée (SAS) ou société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) ;
  • Société à responsabilité limitée (SARL), entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou société d’exercice libéral à responsabilité limitée (SELARL).

Vous pouvez également rencontrer d’autres classements basés sur la forme juridique de l’organisation. Par cette approche, l’entreprise individuelle se distingue des SCP, des groupements d’intérêt économique (GIE) et des sociétés commerciales (SA, SARL, etc.). Quoi qu’il en soit, les principes de l’entreprise privée restent les mêmes. Il s’agit d’une structure à but lucratif utilisant des capitaux privés. 

Quels sont les différents types d'entreprises privées ?
Source : Shutterstock.com

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here